39 mois sans tabac

3 ans et trois mois maintenant…

Je me suis posé la question du pourquoi j’écrivais ici tous les mois…

J’ai 60 balais…

Est-ce que je dois encore prouver quelque chose à quelqu’un ?

Je pense que dans un premier temps, j’avais le besoin de me prouver à moi-même que oui, j’avais bien arrêté la clope… Que c’était fini…que j’avais un genou à terre face à ses vélocités, mais que les deux n’avaient pas encore plié… Je le devais aussi à certaines personnes de mon entourage qui m’ont toujours encouragée à stopper cette sale tueuse alors que même mon coma n’avait pas été suffisant…je vous remercie et vous respecte…

Vous savez qui vous êtes… Et je vous demande pardon d’ailleurs…je sais que je vous ai fait mal à cette époque, mais elle était encore trop forte pour moi la tueuse… Il a fallu le tilt…une lumière divine au-dessus de ma tête…un ange qui m’a fait un signe…je ne sais trop…

Ensuite, j’ai continué à écrire, car j’avais le sentiment que de mettre des mots…maux…me rendait plus forte…plus pugnace…

J’en ai eu besoin, car la maladie était présente…bien installée…qu’elle était bien plus grave que ce que je pensais…

J’ai pu ressentir son évolution dans ma chair…dans mes poumons…au plus profond de mes os que les médicaments ont détruits aussi… J’ai pu…grâce à nos partages…à mes amis français que je n’oublie pas non plus (très peu sont sur les réseaux sociaux)…prendre des décisions…oser me faire opérer des deux hanches…subir mes nombreux aller-retours en clinique…entreprendre ce long combat pour pouvoir bénéficier des valves endobronchiques…et, nous savons que cela s’est soldé par un échec du à une malformation de naissance…mais oser… j’ai fait le parcours du combattant et j’ai été tellement déçue lorsque le couperet est tombé…

Accepter aussi le fait que je suis en bout de course au stade de ma maladie qui est évolutive…

Prendre les décisions voulues pour mon futur (cela m’a apaisée de savoir que je pourrai ne pas trop souffrir et partir dans la dignité avec les êtres qui me sont si chers…merci à eux déjà)…

Ensuite c’est devenu un réel plaisir que de vous retrouver tous les mois…d’écrire certaines de mes émotions…d’être simplement moi avec vous…

Selon l’instant…l’humeur…les forces…les espoirs ou désespoirs…les rires…les joies…les ambitions…les projets…les méformes…

Mais toujours le vouloir de me battre…silencieusement …en rigolant souvent…vraie et entière…ne cédant rien…

Là, je me tâte à aller à Esperanzah…c’est un Festival de world music qui propose depuis 2002 une programmation variée faite d’artistes connus et moins connus. Esperanzah trouve sa singularité dans la philosophie qu’il souhaite transmettre : tolérance, respect, égalité et découverte. Il se déroule à l’abbaye de Floreffe, entre Charleroi et Namur en Belgique…

Tout y est bien adapté pour les handicapés…salle de repos…prise en charge…scène surélevée…

Je m’étais promis de faire au moins une fois dans ma vie « Couleur Café », mais 75000 personnes…ouille ou Esperanzah 12000…c’est déjà mieux… Donc, je pense que je vais me laisser tenter et aller voir Imany…IAM…et bien d’autres groupes…

Impossible physiquement pour moi d’y aller les trois jours, donc, J’irai le vendredi 04 août et ne manquerai pas de vous tenir au courant de mon vécu lors de cette après-midi et soirée…

Je vous souhaite un beau mois de juillet et surtout, prenez grand soin de vous…

Je mets deux chansons ce mois…l’une pour les Français…poignant témoignage hier soir ainsi que la merveilleuse Dame que j’irai voir le 04 août

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s