38 mois sans tabac

38… c’est dans la poche…

J’espère que vous allez tous au mieux et si pas, que je pourrai vous mettre un petit sourire aux lèvres…

Je reprends la kiné avec assiduité ce jour…pensez un peu à moi car certains jours, ce n’est pas évident de marcher tapis…rouler…faire le parcours de la combattante…sans treillis…c’est du cravail l’air de rien 😉

Je me dis parfois qu’il faut inventer et réinventer la parole…je parle pour moi…je n’ai plus l’habitude de parler puisque très souvent seule…

Je m’essaie et parle avec Dofus…parfois il est d’accord avec mes radotages et à d’autres moments il me fait savoir à sa manière qu’il n’est pas au même parfum… C’est un p’tit gars bien…

Il est là…il me parle très souvent…à sa manière…me perfuse de la gaîté…des sentiments…du réconfort…me parle de ses bobos…ses désirs…ses besoins… Il n’a pas peur d’hurler comme un goret…de pousser une gueulante ou de roucouler de plaisir… Hé oui, nous avons parfois de très longues conversations tous les deux…rigolotes…philosophiques…déjantées…mais toujours très respectueuses de nos différences et nos affinités… Il fait en sorte que je me sente bien ou moins seule lorsque Madame la solitude se permet de venir chatouiller mon cœur et le faire pleurer…mais, même là, il reçoit mes larmes…les laisse couler et vient se frotter tout contre…

Il sait Dofus que je suis une éponge à émotions… Il est parfois bien plus humain qu’un humain Dofus… Il me fout parfois un coup de pied au cul, l’air de me dire…hé toi…tu vas te bouger là…j’ai aussi besoin de toi…

Nous nous sommes apprivoisés…il nous a fallu du temps…à nous connaître…à nous apprendre…à ne pas nous méprendre…à nous entendre…

Aujourd’hui, je peux dire que nous connaissons nos tendres…

Il aime me voir gaie…souriante…battante… C’est un p’tit gars bien…très bien même… Vous ne pouvez imaginer comme un chat peut donner de la force…de l’envie de se battre…de continuer le chemin sous peine de… J’avais l’envie de le mettre à l’honneur mon petit gars Dofus… Je sais que certains l’aiment…d’autres moins…d’autres pas…mais on ne peut rester indifférent à un tel Monsieur…

Alors, je prends sa tête…je lui fais un gros bisou sur le front et je le remercie de me permettre de vivre avec lui…tout simplement…

Il est spécial…il est comme moi…d’où probablement cette merveilleuse histoire d’amour entre nous deux…

Merci à lui…de lui…de qui il est…de l’importance qu’il a dans ma vie…

Merci à vous de continuer à m‘encourager…à garder le cap qui n’est parfois pas facile à tenir et d’apprendre à « aimer » ce p’tit gars…

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s